Articles, Devenir écrivain

Faire un plan : corvée ou nécessité ?

couv-plan

Derrière ce titre un peu racoleur se pose une vraie question : faut-il planifier ses histoires ou non ?

Pour certains, c’est un frein à la créativité, un inhibiteur d’inspiration. Pour d’autres c’est une aide précieuse qui permet d’organiser ses idées.
En ce qui me concerne, j’avais l’habitude de ne rien noter, j’écrivais mon récit de tête et ne voyais pas vraiment l’intérêt de me servir d’un plan. C’est toujours le cas quand il s’agit de nouvelles ou d’histoires courtes, mais je me suis rendu compte qu’avec une saga de six tomes (au moins) en route, ça allait être beaucoup plus compliqué !

En cours d’écriture du tome 1 des Cavaliers Nocturnes, l’intrigue était balbutiante ; j’avais un bon projet, un fil conducteur, un début, une fin, mais c’était comme avoir assez de planches pour construire une cabane et pas de vis pour les clouer.
Je me suis donc mise à élaborer des plans, qui prennent la forme de synopsis détaillés ou de pensées furtives évadées d’un coin de mon esprit (bizarrement ça arrive toujours la nuit et je n’ai rien pour noter à ce moment-là… Mon imagination a le sens de l’humour). Peu à peu, alors que les plans ne m’intéressaient vraiment pas, je me suis mise à les apprécier, en fait je ne peux presque pas m’en passer.

Ici pas de cours magistral et pédant sur la manière de développer ses romans, il s’agit seulement de mes techniques, mes habitudes qui, peut-être, apporteront un œil neuf sur le sujet. Je ne prétends donc pas détenir la sagesse divine qui fera de vous un auteur à succès (je n’ai nullement la prétention de l’être), ce n’est que mon avis.

Avant de commencer un tome, je m’empare d’un carnet, d’un stylo et je me lance dans un plan concis, mais qui ne laisse rien de côté. En général ça ressemble à ça :
Machin fait ci, puis ça, il va ici, il se passe ça, Machin se sent comme ça, etc., etc. Je ne décris presque jamais car l’image, une fois façonnée dans ma tête, y reste gravée.
Grâce au plan, j’arrive à m’organiser. Ça me permet de ne pas me sentir perdue ou lésée quand une partie du récit me fait défaut.

Au final, faut-il ou non faire des plans ?
La réponse me semble évidente : ça dépend ! Si vous vous sentez obligés de le faire, mais que l’exercice ne vous plaît pas, alors ne le faites pas. Ça pourrait vous décourager, voire carrément bloquer votre inspiration.
Si, en revanche, vous avez l’impression que vos idées sont confuses, alors peut-être que vous en avez besoin, ne serait-ce que pour un chapitre ou une scène difficile.

Amis auteurs, je suis très curieuse de connaître votre avis là-dessus !
Est-ce que vous faites aussi des plans ? Si oui pourquoi ? Si non pourquoi ? N’hésitez pas à débattre dans les commentaires !

À la prochaine pour un article qui traitera des personnages féminins !

C.S. Ringer.

Publicités

4 thoughts on “Faire un plan : corvée ou nécessité ?”

  1. Et bien ça dépend !

    Je fais des plans très détaillés sur certains textes (principalement quand l’intrigue est au centre), alors que pour d’autre, il n’en est pas question.

    Cela dépend aussi de la taille (nouvelle versus roman) ou du format de publication (wattpad versus édition).

    Donc pour moi, les plans peuvent être une aide précieuse, mais pas toujours.

    J'aime

  2. De notre côté, on travail avec plans et brouillons 😀
    Mais, parfois, les plans se révèlent trop rigides ou pas assez précis. Un personnage se rebelle contre ce qui était prévu, à sa manière, ce qui engendre un « Ha… Mince. Il faut revoir toute la suite »
    À ce moment là, on attend un nouveau long trajet en voiture pour revoir le plan. Pour refaire des brouillons.

    Une fois les brouillons fait, on ré-écrit plus ou moins intégralement le chapitre grâce à la première ébauche. ^^ C’est long mais ça marche pour nous comme façon d’écrire 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s