Articles, Outils d'écriture

J’ai testé : FocusWriter

fw-titre

Présentation : FocusWriter est un éditeur de texte très simple qui vous propose de vous concentrer uniquement sur la rédaction de votre texte et non sur la présentation. Aucune option de mise en page ou de personnalisation de l’écriture ne pourront troubler votre concentration. Par défaut, aucun fond d’écran ni image ne viendront perturber votre travail d’écriture mais vous pouvez tout de même insérer une image d’arrière-plan. Le menu contextuel vous autorise simplement à couper, copier, coller ou supprimer des éléments sélectionnés, mais également à annuler ou à ressaisir des mots. En passant votre souris dans la barre d’outils supérieure, vous trouverez les commandes d’enregistrement, d’impression et de recherche. (source : 01net)

Aujourd’hui je vous présente un logiciel minimaliste qui me faisait les yeux doux depuis un moment : FocusWriter !
Comme son nom l’indique, ce logiciel a pour but de plonger l’écrivain en immersion, sans fenêtre web pour le distraire et le détourner du droit chemin. Puisque j’ai tendance à m’éparpiller, je me suis dis que ce serait parfait !
Avant de vous donner mes impressions, faisons une petite présentation des outils et fonctionnalités.

L’interface est entièrement personnalisable. Dans le menu Thèmes, vous pouvez modifier la mise en forme (couleur, taille, police du texte, marges, interlignes, espacements etc.) mais aussi le fond d’écran, la couleur et l’opacité du bloc de texte, les ombres et la disposition. Ainsi vous pourrez créer une ambiance toute particulière à votre séance d’écriture et jongler entre les différents thèmes selon les scènes.

fw
Mon thème actuel, ambiance forêt cauchemardesque. Ça en jette non ? 🙂

theme-fw

La bonne surprise réside aussi dans les objectifs quotidiens.
Il est possible de se fixer une limite de temps ou de mots chaque jour. Un compteur en bas de la page apparaît au survol de la souris et vous informe (en pourcentage) de vos avancées.
J’ai volontairement choisi un objectif bas (500 mots par jour en ce qui me concerne) pour pouvoir pulvériser les pourcentages, c’est bon pour l’ego et la motivation ! Je pourrais corser le défi (ce que je fais avec le Queen Challenge, finalement), mais je préfère rester à un niveau que je peux largement dépasser, ça me redonne confiance en moi et ça m’incite à écrire plus !

Autre outil bien pratique (surtout pour les adeptes du Word War) : le chronomètre ! Je m’en sers rarement mais je suis certaine que bon nombre d’auteurs l’apprécieront.

FocusWriter propose également un système de « sessions » qui fonctionnent comme des dossiers. Bien utile quand on a plusieurs projets sur le feu, on alterne les textes avec une grande fluidité.

sessions-fw

Astuce !
Quand j’ai testé pour la première fois, je me suis rendue compte que mes apostrophes se transformaient en guillemets et je ne suis pas la seule à avoir rencontré ce problème. Pas de panique ! Il suffit de se rendre dans l’onglet Configuration -> Préférences -> Général, et vous changez la case des guillemets simples.

ap-fw

Ce que j’ai aimé

  • L’immersion totale. C’est le principal argument de FocusWriter, et il tient ses promesses ! Avec le bon fond d’écran et une musique d’ambiance, je me suis complètement plongée dans mon histoire et cela s’est ressenti dans mon rythme d’écriture. J’ai pratiquement triplé mon compteur habituel (qui tournait entre 300 et 500 mots) !
  • La personnalisation de l’interface d’écriture.
  • Les objectifs quotidiens. C’est très motivant d’atteindre le 100% et ça incite à en faire plus !
  • Très facile à maîtriser.
  • Son prix. Très abordable puisqu’il est totalement gratuit !

Ce que j’ai moins aimé

  • Le manque d’outils de mise en page. Il y a les classiques, mais ce n’est pas l’idéal lorsque vous voulez faire une mise en page spécifique. Ce logiciel est dédié à l’écriture, et entièrement à l’écriture. Vous ne pourrez pas mettre d’images ou styliser le texte, par exemple.
  • Pas de dictionnaire de synonymes. Il n’est pas indispensable mais en général ça m’aide beaucoup, et parfois ça me manquait cruellement.
  • Les formats pris en charge. Avec FocusWriter on ne peut enregistrer que sous les formats .odt, .fodt, .docx, .rtf et .text. Quel dommage alors que les EPub et les PDF sont de plus en plus prisés !

Pour finir, FocusWriter est un logiciel très simple, gratuit et léger qui m’a beaucoup plu. J’ai eu un vrai coup de coeur pour ce traitement de texte qui, malgré son aspect minimaliste, propose de très bons outils pour les auteurs. C’est très agréable d’écrire et de ne pas être dérangé ou tenté par les autres fenêtres. Je le conseille à tous ceux qui ont du mal à se concentrer.

Si vous essayez FocusWriter, ou que le logiciel vous tente, n’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires !

Publicités

3 thoughts on “J’ai testé : FocusWriter”

  1. (Ciel. J’ai plongé pour récupérer mon compte WordPress des abysses, parce que cet article méritait d’être commenter dignement.)

    J’attendais ce retour avec impatience, et je ne suis pas déçue ! Même très agréablement surprise, le logiciel semble avoir des fonctions vraiment cool. Et si je suis d’accord avec son principe, j’ai très souvent besoin de consulter mes propres notes (mes très rares, mais existantes), Internet, ou encore les messages de mes partenaires (pour le roleplay sur forum, grande partie de mes écrits), donc il est pas tout à fait pour moi mais… Doux Jésus, des objectifs journaliers ! Et cette personnalisation, avec possibilité de sombre pour les nuits d’écriture et les petits yeux fragiles. Et ce chronomètre ! J’aime suivre le compte de sprints du NaNo’ quand il est actif, et on fait parfois quelques soirées du genre sur mon forum principal, alors il m’intéresse très très fort. Rien que pour ça, je pense que je vais très certainement le tester. Pas l’utiliser tout le temps, mais il devrait possiblement me donner un bon coup de pouce pour les séances les plus intenses ♥

    (Je me demande, par contre, possibilité de le mettre en mode fenêtre, même de façon temporaire ou… ?)

    Tous mes remerciements pour ton article en tout cas, il était vraiment cool. Je me suis permise de le retweeter, d’ailleurs 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s